la protection phytosanitaire

difficile de l'aborder, mais voici, quoi qu'il en soit, notre gestion, nos projets et nos engagements

  Depuis quelques années,  via les médias généralistes, la Pomme essuie des critiques très virulentes sur les méthodes de productions. Elles portent le plus souvent sur le nombre de traitements effectués.


 

En préambule, il faut rappeler que l'agriculture est une activité très réglementée et que toutes les interventions qui sont faites dans les vergers ne sont pas le fruit du hasard. L'agriculteur doit tenir plusieurs registres assujettis à de multiples contrôles. Il est aussi important de rappeler que la France a la réglementation la plus stricte en production fruitière, et par conséquent, les fruits produits en France offrent davantage de garanties de qualité que d'autres fruits européens ou d'ailleurs (label particulier ou non).


                                                                                     tache de tavelure

Tache de tavelure sur fruit vert

 

          Les mois d'avril, mai et juin concentrent l'essentiel de l'activité phytosanitaire et ce, quelque soit le cahier des charges ( lutte raisonnée, production fruitière intégrée, vergers écoresponsables et même bio ). Les passages peuvent être fréquents à cette période du fait de l'utilisation de produits plus sélectifs et moins rémanents ( qui ont une action courte ) et surtout préventifs ( fongicide à faire avant chaque pluie annoncée ).

 

Si cette période est passée avec rigueur, nous avons des fruits sans tavelure primaire ( forme du champignon qui en stockage peut contaminer d'autres fruits ). On se retrouve loin des périodes de récolte ce qui nous permet d'avoir des fruits sains. La vraie innovation dans cet aspect réside dans l'évolution des variétés vers des variétés naturellement résistantes à la tavelure. De plus, notre climat sec est un atout, puisque les champignons ne se développent qu'en environnement humide.

 

Lorsque vous passez à proximité des vergers, vous pouvez parfois ressentir une certaine gêne respiratoire. C'est l'emploi du soufre qui occasionne cette sensation. S'il peut être désagréable, c'est un fongicide complètement naturel qui tout en bloquant le développement des champignons, est aussi consommé par les plantes. Contrairement au cuivre, il ne s'accumule pas dans le sol et n'a pas d'action négative sur le sol.

 

Par ailleurs, dans les vergers, contrairement à ce que les médias à sensations veulent véhiculer, l’atomiseur ne diffuse pas que des « pesticides » ou substances phytosanitaires à matières actives. En effet, les arboriculteurs ménagent leurs vergers en leur apportant des « soins ».

Parfois, nous apportons simplement des oligo-éléments ( calcium, magnésie.. ). Depuis quelques années, nous utilisons des mélanges voués à stimuler les  défenses immunitaires de nos pommes ( parfois à base d'algues, d'autre d'argile ou bien de calcium et soufre ). Cela nous permet d'avoir une qualité de conservation optimale. 


                                                                                 coccinelle

Il y a beaucoup de vie dans nos vergers, en voici un tout petit échantillon !

 

          Attentif aux méthodes alternatives, la confusion sexuelle nous a permis depuis près de dix ans, de maîtriser la pression "carpocapse" (ver de la pomme). L'utilisation de spécialités respectueuses de la faune auxiliaire nous aide à diminuer les dégâts du puceron cendré. Sensible aux nouveautés développées en particulier par le "bio", et grâce aux nouvelles variétés, on espère progresser encore au cours des prochaines années.


 

          Pour notre part, nous sommes en PFI ( production fruitière intégrée ) depuis plus de 15 ans.

Nous sommes reconnus vergers écoresponsables depuis 2013.

La confusion sexuelle est généralisée sur l'exploitation depuis plus de 10 ans.

Depuis 2013, nous travaillons sur la réduction du désherbage ( je vous l'expliquerai mieux dans la section entretien verger ).

Dans les années à venir, nous devrions encore progresser, notamment avec l'arrivée de nouvelles variétés et nouveaux portes greffes. Après des années d'essais pour une appréhension technique, des dégustations pour la valeur gustative et la plantation l'hiver 2014/2015, nous devrions pouvoir vous proposer dès novembre 2016 ( sur l'exploitation ), un aperçu des nouveautés à venir.

Nous cultiverons nos vergers afin de vous proposer des pommes de très bonne qualité gustative et sanitaire, dans le respect de la réglementation française, de la PFI et des vergers écoresponsables, dans la recherche permanente pour réduire notre impact environnemental.

 

 

Ajouter un commentaire